• Club lecture septembre 2018

    C'est reparti pour une nouvelle saison, et voici les livres présentés:

    Club lecture septembre 2018

    Témoignage

    Il nous a semblé important de rééditer le véritable et véridique joyau qu'est ce manuel pratique distribué aux GI's en France pour répondre à toutes les questions qu'ils se posaient sur ces étranges frenchies. Exemple : Question et réponse n° 6 Nous passons notre temps à tirer les Français du pétrin. Et eux, ont-ils jamais fait quelque chose pour nous ? Naturellement. Ils nous ont aidés à nous sortir du pire pétrin. Pendant la Révolution américaine, quand le monde entier ou presque était contre nous ou indifférent, la France fut notre grande bienfaitrice en se portant à notre secours. Elle a prêté aux treize Etats six millions de dollars et en a donné plus de trois millions supplémentaires (et, croyez-nous, cela représentait une somme bien plus importante qu'aujourd'hui). 45 000 volontaires français ont rejoint l'armée de Washington. Ils ont traversé l'Atlantique dans de petits bateaux qui mettaient deux mois à accomplir le voyage. L'année de Washington ne disposait d'aucun ingénieur militaire. Ce furent les ingénieurs français qui dessinèrent et construisirent nos fortifications. Les Américains ne doivent jamais oublier le nom de La Fayette. Les Français sont aussi fiers de ce nom que nous.

     

    Club lecture septembre 2018

    Thriller

    Dans le meilleur des cas, ses proies ont la vie sauve. Dans le pire des cas... Le fils d'une des familles les plus riches de New York est kidnappé. Son ravisseur ne demande aucune rançon : il se contente de poser une série de questions au jeune homme. Un jeu où toute erreur est fatale... Bientôt, d'autres fils et filles de familles influentes disparaissent à leur tout. Père de dix enfants adoptés, Michael Bennet du NYPD est chargé de l'enquête. Sur place, le FBI dépêche sa meilleure négociatrice : Emilie Parker. Le travail de Bennett - comme sa vie amoureuse - va s'en trouver singulièrement compliqué. Soudain, le tueur change de manière d'opérer : toute la ville de New York est désormais l'objet d'un chantage effrayant...

     

    Club lecture septembre 2018

    Thriller

    Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre… Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ? Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort… Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

     

    Club lecture septembre 2018

    Contemporain

    - Qu'est-ce que tu faisais dans la chambre de maman ?
    - J'ai volé une photo. Une toute petite photo.
    - Tu lui ressembles tellement, a dit ma sœur.
    J'ai mis la photo dans la poche de mon jean. Je me suis assise dessus pendant trente ans.
    - La photo est ressortie de ma poche! j'ai dit à mes sœurs. J'ai vu l'homme de la photo !
    - Qui ?
    - Celui qui porte le même nom que nous, le même nom que moi. Ce n'est pas une photo, c'est un homme !
    J'ai donc un père. Que dois-je faire? Trente ans que je réponds: « Je n'ai pas de père. Je n'ai qu'une photo. » Devant les mines compatissantes, je réponds depuis trente ans : « Je n'ai pas de père, mais je m'en fiche, c'est comme ça. »

     

    Club lecture septembre 2018

    Contemporain

    En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

     

     

    « Club lecture Mai 2018Novembre 2018 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :